A propos...

Ce site accompagne

une formation sur la veille

informationnelle menée

auprès de professeurs

documentalistes

de l'académie d'Aix-

Marseille en mars-avril

2014.

Bienvenue à tous !

 

 

Elaborer son système de veille

Dans un premier temps, élaborer son système de veille suppose de :

  • prendre en compte l'existant (c'est-à-dire ce que l'on fait déjà, même si cela parait peu ou semble ne pas fonctionner),
  • s'interroger sur les besoins des différents publics et les hiérarchiser par ordre d'importance (car tout ne pourra pas être traité),
  • examiner ses possibilités (disponibilité/moments, compétences, outils, moyens de diffusion).

Dans un deuxième temps, il s'agit de mettre en oeuvre, même modestement, quelques nouvelles méthodes de veille, en partant de la phase d'intégration des sources jusqu'à l'exploitation des résultats de la veille.

 

Etape 1. De l' existant, aux besoins

Définir son projet de veille 

Au départ, une réflexion s'impose sur les besoins auxquels la veille doit répondre : pour qui, pourquoi et sur quoi nous faudrait-il veiller dans le contexte de l'établissement ?

Des outils peuvent nous aider à mettre en forme cette réflexion :

  • carte heuristique,
  • Brainstorming et 3QOCP.

Par ailleurs, nous devons nous appuyer sur nos pratiques existantes et nos compétences. Il s'agit donc de les identifier (voir journée 1).

 

Productions attendues :

  • pour chacun, une carte, un tableau, un schéma mettant en évidence les pratiques existantes, celles qui fonctionnent bien, et celles qui sont à revoir.
  • Puis évaluer les besoins des différents publics, y compris les siens propres, et voir s'il est possible d'y répondre concrètement (rester pragmatique).
  • Une liste des points à traiter pour atteindre son objectif.

2. Penser la diffusion

Rapidement, il faut s'interroger sur la manière dont nous allons pouvoir exploiter les résultats de notre veille, car le processus de veille peut aussi dépendre des formes choisies.

 

Exemples de modes de diffusion

  • Utiliser la messagerie électronique (créer des listes de destinataires),
  • créer une newsletter,
  • utiliser un outil d'éditorialisation,
  • diffuser sur un blog ou un site internet (site d'établissement ou site du CDI),
  • Intégrer dans le portail documentaire,
  • ou autres...

 

Production attendue

  • Les différents moyens prévus pour la diffusion des résultats de la veille,
  • en répondant aux questions suivantes pour chacun : quel sujet ou thème, quel support, vers quel public, selon quelle périodicité, quel apport ou quel impact, quelles contraintes ?
    Deux exemples : le CDI du collège Malrieu, la feuille de route du CDI du collège Fraissinet.

 

3. Bâtir les fondations

S'organiser et choisir des outils et des modalités de façon à répondre à nos besoins de veilleur (à l'aide des fiches sur les outils et du tableau des outils) :

  • Etoffer ses sources. Pouvoir surveiller l'information (capter les flux, les nouvelles publications)
  • Avoir de quoi conserver les ressources dans une visée prospective (en les classant)
  • Conserver des notes de lecture pour certains contenus.
  • Mettre à disposition certaines ressources dans le portail documentaire selon une architecture cohérente (e-sidoc : créer des rubriques ?).
  • Mettre à disposition le résultat d'une veille sur un sujet dans le site de l'établissement, dans l'ENT, dans Chamilo, dans le portail documentaire...
  • Diffuser, faire connaitre certaines ressources de façon ciblée (à un enseignant, à une équipe disciplinaire, à un groupe d'élèves...) par le courrier électronique (messages personnalisés, lettre d'info), par un échange oral, par un document imprimé...